Jump to content

riviouveur

+Reviewers
  • Posts

    601
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by riviouveur

  1. All of my template-based notes start with a disclaimer to the effect that they have been built from templates and so may not be optimal for the current case. Here is what your reviewer said: OK, I can just about see how someone who really, really wanted to accuse the reviewer of "not believing them" could turn the phrase "a place that I don't believe you actually hid the cache" into an accusation. But if the cache owner is a native speaker of English, I find that quite a stretch. If I am at a party and asked if I know Mr. X, and I say "I don't believe I've had the pleasure [of being introduced to Mr. X]", that does not actually make a statement about my "beliefs". It's a form of politeness, a way of softening (in this case) "a place where I'm pretty sure the cache isn't". I'm guessing this actually wasn't a template message, but if it was, I'm not sure I would recommend that the reviewer change it, because it doesn't seem to me that someone acting in good faith would genuinely consider that they were being accused of lying. (About the only reason I might suggest changing it would be if a non-native speaker had failed to spot the subtlety. But being a reviewer is meant to be, like geocaching, a "light, fun" activity, and if we have to consult lawyers before we ask the cache owner to clarify something, just in case they might misinterpret one of our words, then let's move to paid review, $19.95 per cache, please have your credit card ready.)
  2. Je ne crois pas avoir bien compris la question. Pouvez-vous donner des exemples (code GCxxxxx) de ce que vous entendez par "cache event" et "cache classique" ?
  3. Pas du tout. Aucune boite "officielle" n'est nécessaire ; 99,9% des caches sont dans des boites "informelles". Une gamme de boitiers de chez Geocaching.com est disponible chez plusieurs revendeurs officiels en France, dont vous trouverez une liste ici. Une petite demande pour l'avenir: merci de ne pas évoquer, dans ce forum, le nom des produits ou de sites concurrentiels à ceux de Groundspeak/Geocaching.com. J'ai modifié votre message en conséquence.
  4. Nous sommes heureux d'annoncer que l'équipe Vandergore a accepté de devenir reviewer pour l'espace francophone (France, Wallonie, Bruxelles). Dieter et Eliane vont utiliser le même compte pour le reviewing et leur propre activité de géoplaceurs/chercheurs. C'est une vénérable tradition, car le tout premier reviewer (erik88l-r) fait (toujours) pareil ! Pour l'instant, Vandergore sera actif sur l'ensemble de ce "territoire francophone", qui a été "reviewé" comme un seul "pays" depuis plusieurs années. Mais avec la croissance du jeu, il deviendra probablement bientôt "économiquement" viable d'avoir un ou deux reviewers dédiés pour la partie non-néerlandophone(*) de la Belgique. (*) Je fais un peu attention aux mots ici, car Bruxelles n'est pas la Wallonie, et une bonne partie de la province de Liège n'est pas francophone !
  5. Les reviewers pour la Wallonie sont en contact avec le Département de la Nature et des Forêts (DNF) du Service Public de la Wallonie. Suite à de nombreux incidents où les chercheurs ont quitté les chemins (sur lesquels il faut rester, selon les conditions d'accès aux forêts), le DNF souhaite régler le placement de caches dans ses Forêts et Réserves Naturelles, qui couvrent un bon pourcentage du territoire. Pour l'instant les discussions sur les caches existantes continuent, mais il est déjà probable que les conditions qui s'appliqueront aux caches dans ces zones vont être au moins aussi strictes que celles-ci: Forêts (gérée par le DNF): les géocaches doivent être placées à moins de 2m du chemin Réserves Naturelles: interdiction pure et simple du géocaching Une analyse initiale des 3220 caches actuelles du type "Traditional" (c'est un peu plus compliqué pour les ~1300 Multi/Mystery, mais les chiffres seront probablement dans les même proportions) montre que 44 (1,4%) d'entre elles se trouvent dans les Réserves Naturelles et 488 (15,2%) sont dans les Forêts (mais il n'est pas possible de voir si elles sont éloignées des chemins ou pas). En attendant la fin des discussions, les reviewers ne prennent pour l'instant aucune action concernant les caches existantes. En revanche, nous allons anticiper la mise en place des nouvelles restrictions probables, en appliquant dès aujourd'hui les contrôles suivants sur les caches proposées en Wallonie: - La publication d'une cache dont au moins un élément physique est situé dans une Forêt (au sens du DNF) sera assujettie à une déclaration écrite par le propriétaire, dans une "Note to Reviewer" avant la publication, que le chercheur n'aura pas besoin de s'éloigner du chemin (de plus de 2 mètres) pour trouver la cache. - La publication d'une cache dont au moins un élément physique (Traditional, Final, ou "Stages of a Multicache") est situé dans une Réserve Naturelle, va être refusée. Le DNF nous a communiqué les coordonnées des périmètres de 7646 zones du type "Forêt" et de 1483 zones du type "Réserve Naturelle". En cas de discussion sur l'emplacement exact d'une cache par rapport aux limites de la zone, ce seront les données officielles fournies par le DNF et incorporées dans une base de données à laquelles tous les reviewer mondiaux ont accès qui font foi; tout appel concernant les erreurs éventuelles dans cette liste de zones sera à régler entre le placeur et le DNF. Les reviewers pour la Wallonie sont conscients que cette situation est loin d'idéale, mais nous comptons sur votre compréhension et coopération.
  6. Les reviewers pour la Belgique francophone, ainsi que Groundspeak et Geocaching.be, ont été contactés par Département de la Nature et des Forêts du Service Public de Wallonie (le SPW-DNF) concernant le placement de certaines caches en zones sensibles. Il s’agit de deux types de terrain: - Les forêts, où il est interdit de sortir du sentier, et donc les caches éventuelles devraient être placées dans les 2-3m du bord du chemin. - Les réserves naturelles, où les règles sont différentes selon la réserve individuelle (allant jusqu’à interdiction totale de placer des caches). Nous travaillons étroitement avec le SPW-DNF afin de mettre en oeuvre des mesures qui permettront de maintenir le geocaching là où c’est encore possible, tout en respectant les lois et la protection de la nature. Les propriétaires des caches dans les forêts ou réserves naturelles wallonnes sont priés de vérifier que leur cache est compatible avec les conditions d’accès à ces terrains. Les reviewers ne disposent pas encore d’une base de données complète de ces zones, mais vous pouvez éventuellement trouver des informations dès maintenant via ce site. A noter que le SPW-DNF possède un compte sur Geocaching.com. Si, en tant que propriétaire d’une cache, vous recevrez un e-mail ou un log sur votre cache de la part de ce compte, sachez que c’est “du vrai”.
  7. riviouveur

    Reviewers

    Reviewers are all meant to review caches to the same standard, so having a specific reviewer look (or not look) at your cache shouldn't make any difference. If you feel that a reviewer has not handled your cache submission appropriately, you can write to reviewers@geocaching.com and ask Groundspeak to look into the matter.
  8. Not really. I can guarantee you that there was no high-level meeting at Groundspeak about this. The other French territories (etc) had all been listed separately since the site started, probably because a dropdown list was pre-populated by Microsoft. It was the French reviewers who proposed to change the St Pierre cache to "not France", for consistency with the 100+ other caches in the various other territories. St Martin was also a bit of an exception. Only half the island belongs to France; the rest is Dutch (but don't ask me what its exact relationship to the Kingdom of the Netherlands is). We (the French and Dutch reviewers) decided to keep it as one geographical entity. There are other examples where the word in the dropdown list means something geographical, rather than something political. It's part of the charm of the site, I think, along with the fact that you can set up a PQ to search in two different "states" (provinces) called Limburg (exact same spelling). Ireland, of course, is a whole nother matter, which you can explore in any of the dozens of threads which have taken place on this subject. There again, I think I'm right in saying that Groundspeak left it to the local community to decide what would work best. It turns out that the whole notion of "country" is not as simple as it appears, whether you're Groundspeak or the United Nations.
  9. I can't comment on the souvenir issue, although I don't think that Groundspeak intended to produce souvenirs for every possible unusual geography on the planet. However, I note that in your subtitle you mention "No find for France". All of the French overseas départements and territoires (St Pierre et Miquelon falls into the latter category) have their own geographical entity ("country") on Geocaching.com; the country called "France" refers to what is known as France métropolitaine (continental mainland France, plus Corsica, plus islands in the immediate neighbourhood). This is mostly for the convenience of cache seekers planning a trip, and should not be taken as having any political significance whatsoever (there are several other special cases for various countries). The cache on St Pierre (GCJGVZ) used to be listed in France, but this was changed some time ago when the assorted French overseas possessions were reassigned to the French-speaking reviewers (historically, they had been handled by "worldwide" reviewers, but we were pleased to note that an increasing percentage of caches in these areas were being submitted by local, French-speaking cachers).
  10. Il arrive de plus en plus souvent que les placeurs essaient de créer des séries de cache avec un thème, en plaçant une ou deux caches de la série et invitant les autres à suivre leur exemple. Ceci prend parfois la forme d'une "obligation sur le FTF", ou alors une série "A-Z du departement". Or, il va falloir faire très attention pour qu'une telle cache soit (désormais) publiée. En effet, suite à de nombreux incidents (dont aucun en France/Wallonie/Bruxelles à ma connaissance, mais ce n'est qu'une question de temps avec la croissance de propositions de ce type) où les joueurs n'ont pas, aux yeux des créateurs de la série, suffisamment respecté les "règles" de la série, et ont été les victimes d'un niveau de harcèlement assez choquant par la suite (cet harcèlement ayant souvent lieu en dehors du site Geocaching.com, ce qui laisse Groundspeak impuissant pour intervenir), il ne sera plus accepté de cache qui impose une quelconque contrainte ou obligation, soit pour les chercheurs (notamment, mais pan uniquement, le FTF), soit sur toute autre personne qui souhaiterait (ou justement non) placer sa propre cache sur le même thème. Environ tout ce qui est désormais acceptable, c'est une invitation ouverte, du style "si vous avez aimé l'idée de la série dont cette cache fait partie, n'hésitez pas à en créer une vous-même", éventuellement avec des petits encouragements (positifs et non-limitants) d'avancer la lettre de l'alphabet, vérifier que le numéro n'existe pas encore, etc. Le ton doit être super ouvert et les mots comme "vous devez", "il faut", "voici les règles à respecter" sont proscrits, afin de garantir que personne ne se sente mal à l'aise car il ou elle n'aurait pas rempli telle ou telle condition. Avec un peu de chance, la communauté locale/régionale s'organisera autour de cela sans trop de problèmes. Evidemment, rien n'empêche de planifier des séries "hors circuit" entre placeurs, par exemple par le biais des forums régionnaux, etc. Cette décision vient de Groundspeak et les reviewers sont tenu[e]s de veiller à ce qu'elle soit respectée. Comme toujours, un placeur qui n'est pas d'accord avec une décision d'un reviewer peut archiver sa cache (pour des raisons techniques; le désarchivage suit en cas d'appel réussi) et écrire à appeals@geocaching.com, en mentionnant bien sûr le numéro GCxxxxx de la cache.
  11. This is an example of an "Additional Logging Requirement" (ALR) cache. ALRs were disallowed three years or so ago, because they had got out of hand. On the one hand, some of the requirements were getting ludicrous ("humiliate yourself in public in 20 ways and you can sign the log of this micro"), and on the other, cache owners and finders were getting into log deletion wars over (if I can use your example) "You're not really wearing the glasses"/"Yes I am"/"No you're not, they're in your hand"/"Well, I'm wearing them as gloves". This was costing hours of reviewer and Lackey time to sort out, just so a few people could behave like major control freaks. I miss some of the better ALR caches, but in many cases they just became an excuse for a fight. Unfortunately, not everybody is ready to live in a society without some form of rules.
  12. The reviewers discuss various "is this an agenda?" issues, several times per week. The final verdict is sometimes very close, sometimes unanimous. Whether the issue is religious, military, medical, or something else, the reviewers, who number among themselves veterans, LEOs, evangelical Christians, practising Catholics, and survivors of several medical conditions, put their views to one side and decide in the interest of the game. Not every reviewer brings every borderline case for discussion, and that's fine too. Occasionally this leads to apparent inconsistency. Groundspeak thinks that's also fine. I do wonder why some people try to argue that /a/ refusing an "agenda" cache is an insult to <potentially honoured group>, and then try to have a second bite at the cherry by arguing that /b/ the real problem is inconsistency. Since the reviewers don't have quite as much time as certain cache owners to hunt down counterexamples, my prediction is that inconsistency is going to be part of this game for a long time to come.
  13. Ik wens veel succes aan mijn opvolgers en (nog) aan Sivota. Het NL(talige)forum is in twee jaar heel ver gekomen en ik vind het mooi dat "Dutch-Speaking" als eerste subfora krijgt. Ik ga toch wel af en toe hier lezen cq schrijven, maar dan meestal onder minj playernaam, "sTeamTraen".
  14. Op zich, rhetorisch gezien, inderdaad niet. Maar de Duitsers (die 15% van alle caches wereldwijd vertegenwoordigen, alsmede een nog hogere percentage van alle site page views) hebben hier meerdere malen om gevraagd, en het werd tot nu toe altijd geweigerd. Alleen maar het aantal moderators die je zou moeten aanstellen spreekt hiertegen (en niet alleen omdat het niet altijd eenvoudig is om moderators te vinden die het respekt van alle delen van de cachingcommunity hebben).
  15. Even ter duidelijkheid en 100% op forumtechnisch nivo (als buitenstaander ken ik het wel en wee van de nederlandse geogeschiedenis niet; misschien is dat toch niet zo jammer): - Volgens dit draadje is diskussie rondom sites als "TC", "OC", enz. hier ongewenst. Dat geldt nog steeds in het algemeen, maar zoals deze sites in een historisch context door de OP genoemd zijn geweest, vinden de moderators het redelijk om hiervoor een uitzondering te maken. - Een verdeling in subfora acht ik voor (zeer) onwaarschijnlijk. De Duitsers hebben maar één forum hier, die overigens ook met Zwitserland, Oostenrijk, Liechtenstein, en de Süd-Tirol gedeeld wordt. <persoonlijke_mening> Ik denk overigens niet dat het de bedoeling voor Groundspeak is, om een groot deel van de wereldwijd geoforumverkeer te hosten. Ze weten bijvoorbeeld dat 80% van de duitse discussies in de "Grüne Hölle" (geoclub.de) plaatsvinden.</persoonlijke_mening>
  16. A number of Lackeys have given up their entire Sunday to work on fixing this issue. Given that they haven't yet fixed it, about the only thing they would be able to tell us here would be "sorry, the site is being very slow". I'm not sure exactly how that would help, or indeed how well such an announcement would be received. Exactly the same happens when a lot of planes are delayed for some reason. TV news turns up at the airport and people say "we haven't been told what's happening". Actually, I don't think that many people care very much exactly what's happening. Most of them just want it fixed as soon as possible. And, amazing as this may sound to some people, I'm going to bet that Groundspeak also wants it to be fixed as soon as possible.
  17. Effectivement, c'est un nouveau reviewer pour la France et la Belgique "dite" (chez Geocaching.com) francophone (Wallonie + Bruxelles). Je vous laisse le plaisir d'explorer l'origine linguistique de son pseudo, ainsi que sa signification.
  18. Bien qu'il est entièrement possible (voire, dans la plupart des pays, plutôt la norme) d'organiser un event sans placer de nouvelles caches, il semble que c'est une activité assez populaire. Concernant la publication même de ces caches, nous vous recommandons de mettre, de façon provisoire, quelque chose dans le titre du style [Event TrucMuche], ainsi qu'une mention dans la "Note to Reviewer" qu'il s'agit d'une cache pour l'event (ceinture et bretelles...). Ensuite, activer la cache dès que le texte est prêt ; comme cela nous pouvons la contrôler et mettre la cache de côté. Nous allons ensuite désactiver la cache avec un message du style "OK pour l'event, merci de réactiver 3 jours avant" ; charge à vous de la réactiver ("enable listing") le moment venu. La cache sera alors probablement verrouillée pour éviter tout changement, et vous recevrez une note de confirmation. Si l'heure de la publication est plus ou moins critique ("pas avant" ou "surtout avant" une heure X), merci de signaler cela aussi. Rien n'est garanti, mais nous ferions de notre mieux.
  19. Frogfoot1 est un reviewer dans la partie nord (néerlandophone) de la Belgique, mais de temps en temps il lui arrive de publier une cache de l'autre côté de la "frontière linguistique".
  20. Tot nu toe waren geen van de chats tussen Bryan en de leden van Globalcaching in dit forum door Groundspeak of een moderator aangekondigd. Ik zie geen grote reden om in dit geval anders te doen. Natuurlijk wordt er woensdag a.s. over de "Trail of Heroes" besproken, maar ik kan mij moeilijk voorstellen dat je daarmee een uur vult, althans niet zonder heel veel herhalingen van steeds dezelfde punten.
  21. Il me semble qu'il y a une mécompréhension des "guidelines" sur les placements "commerciaux" dans le cas de quatre caches qui ont été publiées sur Paris aujourd'hui (en voici une; d'autres caches dans la même série sont apparues dans d'autres grandes villes européennes). Ces "guidelines" se trouvent ici. Je vous invite à les consulter, notamment le paragraphe 2.6 (qui commence par "On very rare occasions"). Je peux vous en fournir une traduction si vous le souhaitez, mais grosso modo: les caches commerciales peuvent être autorisées, avec l'accord de Groundspeak. Cet accord est donné suffisamment rarement que beaucoup de joueurs n'en ont jamais entendu parler, et donc la vision courante qu'ils ont formé des "guidelines" est "Aucune cache à but commercial tu ne publieras". Ce qui est donc seulement presque toujours vrai... Il n'est pas d'ailleurs une coincidence que les caches en question ont été publiées par MissJenn, une des "Lackeys" (employé[e]s) de chez Groundspeak, et non par un reviewer volontaire. C'est aussi un moyen de distinguer entre les responsabilités de chacun, bien que les reviewers locaux dans chaque pays ont assisté avec la recherche d'endroits pour la plupart des caches de la série. Si les caches commerciales sont normalement interdites, c'est pour éviter que tout et n'importe qui utilise le site Geocaching.com pour ses propres fins publicitaires. En tant que propriétaire du site, Groundspeak a quand même le droit de décider ce qu'y figure. D'ailleurs, la série des caches connue sous le nom "Project A.P.E.", publiée en 2002, était elle aussi 100% "commerciale" - elle servait à promouvoir un film. La société 20th Century Fox avait payé pour placer ces caches (et pour avoir un logo spécifique, détail qui manque dans le cas des caches à Paris). Pourtant, trouver l'une des deux caches de cette série qui reste, est une ambition de bon nombre de geocacheurs. Je n'ai jamais entendu parler de quelqu'un qui trouvait cette série inadmissible à cause de sa côté "commerciale".
  22. GC numbers ("GC Codes", as they're officially called) are assigned in sequence. GC2PH7E will be followed by GC2PH7F, etc. The cycle uses 10 digits, 0 through 9, and 21 letters, A-Z except for I, O, U, S, and L (poor Louis, he'll never be a cache name).
  23. Before I became a reviewer, I would have agreed with you. Then I discovered just how far it's possible to "zoom in". If the reviewers were like lawyers talking about Jaffa cakes, billing Groundspeak and the cache owner for our time by the hour, we'd all be getting very rich on the back of this kind of discussion. I would not have believed the amount of discussion which goes into these kind of issues. If anyone thinks that the reviewers just flip a coin in this kind of case, please believe me: we don't. Well, I think it's probably reasonable to presume that Groundspeak doesn't think that using an attribute is excessive encouragement to people to use the pub, otherwise they wouldn't have provided the attribute for you to select. One of the points of the attributes is to provide a simple, scalable(*) way to allow you to specify that there is food, parking, etc nearby, without having to mention the name of the provider. (Incidentally, the specific "Drinking water available" attribute is for public drinking fountains; I think that "being able to buy something to drink" is covered by "Fuel Available" and "Food Available".) (*) Scalable, in this context, means "it still works if everybody does it". That's important when you've got over a million examples. To continue with the previous example, if everyone tried to put up posters in their local pub, things would get out of hand pretty quickly. We instinctively understand that sort of thing when we're talking about real life, but the Internet sometimes gives the impression that anything is possible on any scale, although that isn't actually the case. Perhaps in 30 or 40 years, when we've all got used to the implicit sociology and economics of the online world, this will be more widely understood; but at the moment, companies and individuals who do understand this and attempt to impose restrictions to protect their interests can sometimes be seen to be acting unreasonably. When you factor in the ability for any single case to be brought to the attention of thousands or millions of people in a few minutes, we're in for a bumpy ride while everyone gets truly (culturally) used to this new world.
  24. I think that you've understood the issue very well. Again, it comes back to the question of zooming in on the coastline. Except that there isn't formally a level of further classification; there's just the collective experience of the reviewers as a group as to what is "pop culture" and what is "commercial". As others have pointed out in this thread, it's often possible to steer clear of the issue altogether by thinking a little about the wording. This kind of "zooming in until it goes blurry" discussion takes place in real life all the time, by the way. It's just that most of us don't see it because we don't retain lawyers on a regular basis to argue about things like whether a Jaffa cake is a cake or a biscuit. When we hear about those cases, we smile, and think "how ridiculous", but if you're trying to sell Jaffa cakes and the government wants to put 20% VAT on them, it's no laughing matter. Just a personal opinion, since I don't review in the UK, but... thirty years ago, when I lived in the UK, I would have placed pubs on the "pop culture" side, no questions asked. But today, with most pubs in the hands of companies who don't brew beer, who determine whether there will be one slice of lemon or two on top of your portion-controlled fillet of fish, and who chose the name of the pub after extensive focus group trials involving seeing how many 18-25 year olds smirked at it - "it says Firkin, tee-hee" - I think that that age has long since gone (and I was probably deluding myself in 1981, too - anyone remember Berni Inns?).
  25. Hold on. Where did this "away match" and "travelling fans" thing come from? I specifically said: No reference to travelling fans and away matches. But if it makes things easier, let's replace "football ground" with "pub" and "handing out flyers for a local business" with "putting up posters for a special offer at Carphone Warehouse". I'm sure that holes can be picked in this analogy too, but it's a reasonably simple general principle: don't use someone else's resources, without their permission, to advertise another business. Where it gets complex is deciding what constitutes advertising; Groundspeak is fairly conservative about that, but that's their choice to make.
×
×
  • Create New...